Les Celtics de Larry Bird, premier obstacle des Bad Boys sur le chemin du titre NBA | Episode 36

Chroniques de Motor City - l'Histoire des Detroit Pistons

0:00
00:37:16
10
10

Les Celtics de Larry Bird, premier obstacle des Bad Boys sur le chemin du titre NBA | Episode 36

Chroniques de Motor City - l'Histoire des Detroit Pistons

Pour la Chronique de Motor City du jour, nous allons de nouveau parler des Bad Boys mais pour une fois, les joueurs des Detroit Pistons ne seront pas au centre du podcast. Au contraire, aujourd'hui nous allons nous intéresser à l'un de leurs grands ennemis : les Boston Celtics de Larry Bird 🍀 . Cette rivalité entre les Celtics et Pistons est intéressante par rapport à ce qu'a représenté cette équipe pour les Bad Boys : pendant longtemps, Boston a incarné l'obstacle que les Detroit Pistons n'arrivaient pas à dépasser.

Meilleure équipe de la Conférence Est depuis le début des années 80, les Celtics sont allé en Finales NBA de 1984 à 1987 ! Egalement champions en 1981, ils représentaient un modèle de stabilité avec leur 5 majeur incroyable, probablement l'un des meilleurs jamais assemblés (Larry Bird, Dennis Johnson, Danny Ainge, Kevin McHale et Robert Parish). 

Emergeant un peu après le début de la dynastie des Celtics, les Pistons d'Isiah Thomas et de Bill Laimbeer cherchaient justement à rabattre les cartes dans la Conférence Est et le vrai gros obstacle sur leur chemin était évidemment cette équipe de Boston. Pas encore devenus les Bad Boys, ces Pistons ont alors plusieurs fois butté les Celtics en 1985 et 1987 avant de finir enfin par les dépasser en 1988.

En faisant une analogie avec le monde du jeu vidéo, la progression dans la NBA des années 80 devait forcement passer pas des "boss" successifs pour une équipe qui souhaitait gagner le titre.  Ainsi pour les Pistons, ce premier boss s’est longtemps appelé les Celtics. Au fil des saisons, Detroit a échoué, Detroit a appris, Detroit est devenu meilleur jusqu’à se transformer en ces fameux Bad Boys, cruels et sans pitié ☠ . 

Cette progression sera au cœur de notre Chronique de Motor City aujourd’hui. Nous allons voir comment ces duels entre Pistons et Celtics en 1985 d'abord, puis en 1987 ont aidé la franchise de Detroit à comprendre le gouffre qui existait entre un champion absolu et un simple prétendant. En ajoutant des pièces à leur roster comme les drafts de Joe Dumars, de Dennis Rodman ou en misant sur un joueur confirmé comme Adrian Dantley, le front-office des Pistons s'est spécialement préparé pour battre ces Celtics. Il faudra attendre la 3eme série entre les deux équipes, celle de 1988 pour voir les Bad Boys prendre le dessus. Entre temps, nous avons eu droit à des moments homériques comme "The Steal " de Larry Bird au Game 5 de la série de 1987, la bagarre entre Laimbeer et Bird ou la double prolongation au Game 2 de la série de 1988.

Pour aller plus loin :

Pour soutenir le podcast : n'hésitez pas à faire un tour sur Apple Podcasts pour lâcher vos 5 ⭐

"Les Chroniques de Motor City", c'est votre podcast dédié à l'Histoire et à la Culture des Detroit Pistons. Ensemble, nous voyageons dans le temps pour découvrir ou re-découvrir les moments qui ont compté dans la vie de la Franchise.

Podcast humblement piloté par @Motor_City_Pod

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Ray Scott, premier Coach of The Year afro-américain en 1974 avec les Pistons | Episode 46

Chroniques de Motor City - l'Histoire des Detroit Pistons

Rick Mahorn, victime de l'Expansion Draft en 1989 | Episode 45

Chroniques de Motor City - l'Histoire des Detroit Pistons

Josh Smith, l'erreur de casting des Pistons | Episode 44

Chroniques de Motor City - l'Histoire des Detroit Pistons

The podcast Chroniques de Motor City - l'Histoire des Detroit Pistons has been added to your home screen.

Pour la Chronique de Motor City du jour, nous allons de nouveau parler des Bad Boys mais pour une fois, les joueurs des Detroit Pistons ne seront pas au centre du podcast. Au contraire, aujourd'hui nous allons nous intéresser à l'un de leurs grands ennemis : les Boston Celtics de Larry Bird 🍀 . Cette rivalité entre les Celtics et Pistons est intéressante par rapport à ce qu'a représenté cette équipe pour les Bad Boys : pendant longtemps, Boston a incarné l'obstacle que les Detroit Pistons n'arrivaient pas à dépasser.

Meilleure équipe de la Conférence Est depuis le début des années 80, les Celtics sont allé en Finales NBA de 1984 à 1987 ! Egalement champions en 1981, ils représentaient un modèle de stabilité avec leur 5 majeur incroyable, probablement l'un des meilleurs jamais assemblés (Larry Bird, Dennis Johnson, Danny Ainge, Kevin McHale et Robert Parish). 

Emergeant un peu après le début de la dynastie des Celtics, les Pistons d'Isiah Thomas et de Bill Laimbeer cherchaient justement à rabattre les cartes dans la Conférence Est et le vrai gros obstacle sur leur chemin était évidemment cette équipe de Boston. Pas encore devenus les Bad Boys, ces Pistons ont alors plusieurs fois butté les Celtics en 1985 et 1987 avant de finir enfin par les dépasser en 1988.

En faisant une analogie avec le monde du jeu vidéo, la progression dans la NBA des années 80 devait forcement passer pas des "boss" successifs pour une équipe qui souhaitait gagner le titre.  Ainsi pour les Pistons, ce premier boss s’est longtemps appelé les Celtics. Au fil des saisons, Detroit a échoué, Detroit a appris, Detroit est devenu meilleur jusqu’à se transformer en ces fameux Bad Boys, cruels et sans pitié ☠ . 

Cette progression sera au cœur de notre Chronique de Motor City aujourd’hui. Nous allons voir comment ces duels entre Pistons et Celtics en 1985 d'abord, puis en 1987 ont aidé la franchise de Detroit à comprendre le gouffre qui existait entre un champion absolu et un simple prétendant. En ajoutant des pièces à leur roster comme les drafts de Joe Dumars, de Dennis Rodman ou en misant sur un joueur confirmé comme Adrian Dantley, le front-office des Pistons s'est spécialement préparé pour battre ces Celtics. Il faudra attendre la 3eme série entre les deux équipes, celle de 1988 pour voir les Bad Boys prendre le dessus. Entre temps, nous avons eu droit à des moments homériques comme "The Steal " de Larry Bird au Game 5 de la série de 1987, la bagarre entre Laimbeer et Bird ou la double prolongation au Game 2 de la série de 1988.

Pour aller plus loin :

Pour soutenir le podcast : n'hésitez pas à faire un tour sur Apple Podcasts pour lâcher vos 5 ⭐

"Les Chroniques de Motor City", c'est votre podcast dédié à l'Histoire et à la Culture des Detroit Pistons. Ensemble, nous voyageons dans le temps pour découvrir ou re-découvrir les moments qui ont compté dans la vie de la Franchise.

Podcast humblement piloté par @Motor_City_Pod

Subscribe Install Share
Chroniques de Motor City - l'Histoire des Detroit Pistons

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install