20HTECH S2E5 : Des backdoors dans les iphones ?

AKTUTEK

Explicit content

0:00
00:00:00
10
10

20HTECH S2E5 : Des backdoors dans les iphones ?

Explicit content

La société israélienne Cellebrite a révélé qu’elle était désormais en mesure de déverrouiller tous les iPhone d’Apple, meme la derniere mise ajour iOS 12.3.

Si Cellebrite a tendance à rester discrète sur ses activités professionnelles, l’entreprise prend parfois la parole pour évoquer ses progrès concernant l’évolution de ses outils.

Pour rappel, ces derniers permettent de déverrouiller et d’extraire les données de nombreux modèles de smartphones, une fonction qui peut être très utile aux forces de l’ordre.

Cette fois-ci, Cellebrite a annoncé qu’elle était capable de déverrouiller n’importe quel terminal fonctionnant sous iOS, allant de la version 7 jusqu’à 12.3, soit la version la plus récente du système d’exploitation d’Apple. 

De la même manière, elle pourrait aussi extraire les données de smartphones Android récents et haut de gamme, dont le Samsung Galaxy S9.

Sur son site web, Cellebrite ajoute que sa nouvelle solution exploite 

« des algorithmes sophistiqués qui minimisent les tentatives de déverrouillage d’un appareil » et qu’elle peut « effectuer une extraction médico-légale du système de fichiers complet ».

Cellebrite indique aussi quelle peut Accédez à des données d’applications tierces, à des conversations de chats, à des emails et des pièces jointes téléchargées, à du contenu supprimé.

Pour rappel, Apple a annoncé l’an dernier qu’elle était désormais en mesure de neutraliser les boîtiers GrayKey, des outils similaires à ceux de Cellebrite. 

Comme une réponse qui aurait mis quelques mois à arriver, cette dernière riposte donc en annonçant qu’elle a une longueur d’avance sur la marque à la pomme.

Comme pour ses précédents outils, Cellebrite proposera sa dernière solution directement sur son site de façon à ce que les autorités puissent le louer et l’acheter pour l’utiliser elles-mêmes. Une pratique qui n’est pas sans risque puisque cela augmente les chances que ces outils tombent entre de mauvaises mains. Il y a quelques mois, certains boîtiers de Cellebrite, utilisés entre autres par le FBI pour extraire des données des smartphones, se sont retrouvés en vente sur eBay pour des sommes allant de 100 à 1 000 dollars à peine.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Facebook Vs MBS

AKTUTEK

Huawei Vs silicon-valley: A quoi jouent-ils ?

AKTUTEK

Le scandal du robot Monsieur Cuisine Connect de Lidl

AKTUTEK

The podcast AKTUTEK has been added to your home screen.

La société israélienne Cellebrite a révélé qu’elle était désormais en mesure de déverrouiller tous les iPhone d’Apple, meme la derniere mise ajour iOS 12.3.

Si Cellebrite a tendance à rester discrète sur ses activités professionnelles, l’entreprise prend parfois la parole pour évoquer ses progrès concernant l’évolution de ses outils.

Pour rappel, ces derniers permettent de déverrouiller et d’extraire les données de nombreux modèles de smartphones, une fonction qui peut être très utile aux forces de l’ordre.

Cette fois-ci, Cellebrite a annoncé qu’elle était capable de déverrouiller n’importe quel terminal fonctionnant sous iOS, allant de la version 7 jusqu’à 12.3, soit la version la plus récente du système d’exploitation d’Apple. 

De la même manière, elle pourrait aussi extraire les données de smartphones Android récents et haut de gamme, dont le Samsung Galaxy S9.

Sur son site web, Cellebrite ajoute que sa nouvelle solution exploite 

« des algorithmes sophistiqués qui minimisent les tentatives de déverrouillage d’un appareil » et qu’elle peut « effectuer une extraction médico-légale du système de fichiers complet ».

Cellebrite indique aussi quelle peut Accédez à des données d’applications tierces, à des conversations de chats, à des emails et des pièces jointes téléchargées, à du contenu supprimé.

Pour rappel, Apple a annoncé l’an dernier qu’elle était désormais en mesure de neutraliser les boîtiers GrayKey, des outils similaires à ceux de Cellebrite. 

Comme une réponse qui aurait mis quelques mois à arriver, cette dernière riposte donc en annonçant qu’elle a une longueur d’avance sur la marque à la pomme.

Comme pour ses précédents outils, Cellebrite proposera sa dernière solution directement sur son site de façon à ce que les autorités puissent le louer et l’acheter pour l’utiliser elles-mêmes. Une pratique qui n’est pas sans risque puisque cela augmente les chances que ces outils tombent entre de mauvaises mains. Il y a quelques mois, certains boîtiers de Cellebrite, utilisés entre autres par le FBI pour extraire des données des smartphones, se sont retrouvés en vente sur eBay pour des sommes allant de 100 à 1 000 dollars à peine.

Subscribe Install Share
AKTUTEK

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install