#80 - L'Édito

La Terre à Boire

0:00
02:59
10
10

#80 - L'Édito

La Terre à Boire

Le 7 Octobre 2017 paraissait le 1er épisode de ce podcast et nous voilà aujourd’hui à l’aube d’une 5ème saison.

En 4 ans, 79 épisodes publiés, et même un peu plus, des dizaines de vignerons et de vigneronnes rencontrées, des dizaines de vins dégustés. Plus de 200K écoutes aussi au compteur. Certes, il est des podcasts qui réalisent un tel score en un mois mais à notre connaissance, aucun n’a choisi le Vin comme thème unique et central.

En 4 ans nous avons eu l’occasion de parler de terroirs, de régions viticoles, de cuisine et de sommellerie, de neurobiologie et de voyages et de bien d’autres choses encore.

Récompense et consécration de ce travail sans doute, nous avons eu cet été l’insigne honneur de voir la terre a boire citée dans le magazine Elle ou plutot dans le Elle devrais-je dire, au rayon des podcasts oenophiles à écouter. Sans vouloir cracher dans la soupe (nous sommes réellement très honorés d’avoir été cités par ce prestigieux magazine!!), j’aimerais revenir sur qq points de l’article en question:

- m’étonner d’abord de ne pas voir cité dans un magazine féminin le podcast Filles de Vignes, proposé par Marie-Eve Lacasse et l’équipe de radio vino qui se donne justement pour mission de parler des femmes du vin! écoutez-le, parlez-en autour de vous, il est excellent.

- Ma 2eme remarque porte sur l’illustration accompagnant l’article: à quoi donc peut bien correspondre cette photo montrant une femme (dont je ne commenterai pas la plastique parfaite ou en tous cas parfaitement en phase avec les canons de beauté tant dénoncés par ailleurs y compris dans le meme magazine) asssise par terre adossée à son lit, les yeux fermés, un verre de vin rouge à la main et un casque audio autour du cou (et non sur les oreilles). Ce n'est pas vraiment comme cela que j’imaginais nos auditrices, que nous savons nombreuses, de tous âges, urbaines et rurales, travaillant dans le monde du vin ou pas du tout, de vraies personnes en somme, à qui nous ne manquerons pas de demander à l’avenir s’il leur arrive de s’asseoir par terre dans leur chambre pour déguster un verre de vin en nous écoutant et en fermant les yeux!

- Concernant la description de notre modeste émission, j’apprends ici que nous sommes hybrides entre une émission de radio et un podcast et c’est tant mieux car j’avoue ne pas encore bien saisir quelle différence il peut bien avoir entre les 2. Pour ce qui est de ne pas avoir vraiment de fil conducteur: mea culpa, c’est sans doute faute de n’avoir pas assez répété que notre fil conducteur c’est le vin et tout ce qui le touche de près ou de loin dans le monde, la société, l’environnement etc.

- Enfin, c’est évidemment un détail mais notre générique n’est plus cette délicieuse boucle de baxter dury mais bien la mélodie d’un morceau (libre de droit je le précise) de la merveilleuse Billie Holiday que vous entendez derrière ma voix. Comme cela fait déjà 2 saisons que nous avons changé de générique, je n’ose croire que la rédactrice de l’article n’a écouté que de vieux épisodes et s’est contenté de lire les descriptifs des suivants. non je n’ose y croire.

Et voilà, vous avez maintenant la certitude que nous sommes des ingrats de trouver à redire alors que ce très grand magazine nous fait l’honneur de nous recommander. Mais que voulez-vous, on ne se refait pas, ce serait au contraire nous trahir que de ne pas formuler ces critiques à nos yeux légitimes.

C’est le 80ème épisode et il s’intitule: “Bio-Dynamie: L’appel de la lune”

Bienvenue dans La Terre à Boire, Saison 5!!

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

#82 - Entretien avec Olivier Humbrecht

La Terre à Boire

#81 - L'Édito

La Terre à Boire

#81 - Biodynamie: Place Au Débat!

La Terre à Boire

The podcast La Terre à Boire has been added to your home screen.

Le 7 Octobre 2017 paraissait le 1er épisode de ce podcast et nous voilà aujourd’hui à l’aube d’une 5ème saison.

En 4 ans, 79 épisodes publiés, et même un peu plus, des dizaines de vignerons et de vigneronnes rencontrées, des dizaines de vins dégustés. Plus de 200K écoutes aussi au compteur. Certes, il est des podcasts qui réalisent un tel score en un mois mais à notre connaissance, aucun n’a choisi le Vin comme thème unique et central.

En 4 ans nous avons eu l’occasion de parler de terroirs, de régions viticoles, de cuisine et de sommellerie, de neurobiologie et de voyages et de bien d’autres choses encore.

Récompense et consécration de ce travail sans doute, nous avons eu cet été l’insigne honneur de voir la terre a boire citée dans le magazine Elle ou plutot dans le Elle devrais-je dire, au rayon des podcasts oenophiles à écouter. Sans vouloir cracher dans la soupe (nous sommes réellement très honorés d’avoir été cités par ce prestigieux magazine!!), j’aimerais revenir sur qq points de l’article en question:

- m’étonner d’abord de ne pas voir cité dans un magazine féminin le podcast Filles de Vignes, proposé par Marie-Eve Lacasse et l’équipe de radio vino qui se donne justement pour mission de parler des femmes du vin! écoutez-le, parlez-en autour de vous, il est excellent.

- Ma 2eme remarque porte sur l’illustration accompagnant l’article: à quoi donc peut bien correspondre cette photo montrant une femme (dont je ne commenterai pas la plastique parfaite ou en tous cas parfaitement en phase avec les canons de beauté tant dénoncés par ailleurs y compris dans le meme magazine) asssise par terre adossée à son lit, les yeux fermés, un verre de vin rouge à la main et un casque audio autour du cou (et non sur les oreilles). Ce n'est pas vraiment comme cela que j’imaginais nos auditrices, que nous savons nombreuses, de tous âges, urbaines et rurales, travaillant dans le monde du vin ou pas du tout, de vraies personnes en somme, à qui nous ne manquerons pas de demander à l’avenir s’il leur arrive de s’asseoir par terre dans leur chambre pour déguster un verre de vin en nous écoutant et en fermant les yeux!

- Concernant la description de notre modeste émission, j’apprends ici que nous sommes hybrides entre une émission de radio et un podcast et c’est tant mieux car j’avoue ne pas encore bien saisir quelle différence il peut bien avoir entre les 2. Pour ce qui est de ne pas avoir vraiment de fil conducteur: mea culpa, c’est sans doute faute de n’avoir pas assez répété que notre fil conducteur c’est le vin et tout ce qui le touche de près ou de loin dans le monde, la société, l’environnement etc.

- Enfin, c’est évidemment un détail mais notre générique n’est plus cette délicieuse boucle de baxter dury mais bien la mélodie d’un morceau (libre de droit je le précise) de la merveilleuse Billie Holiday que vous entendez derrière ma voix. Comme cela fait déjà 2 saisons que nous avons changé de générique, je n’ose croire que la rédactrice de l’article n’a écouté que de vieux épisodes et s’est contenté de lire les descriptifs des suivants. non je n’ose y croire.

Et voilà, vous avez maintenant la certitude que nous sommes des ingrats de trouver à redire alors que ce très grand magazine nous fait l’honneur de nous recommander. Mais que voulez-vous, on ne se refait pas, ce serait au contraire nous trahir que de ne pas formuler ces critiques à nos yeux légitimes.

C’est le 80ème épisode et il s’intitule: “Bio-Dynamie: L’appel de la lune”

Bienvenue dans La Terre à Boire, Saison 5!!

Subscribe Install Share
La Terre à Boire

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install