03 - Le calame et la croix : la christianisation de l'écrit et le sort de la culture classique dans l'Antiquité tardive (2) Les bibliothèques - VIDEO

Collège de France (Histoire)

0:00
63:23
10
10

03 - Le calame et la croix : la christianisation de l'écrit et le sort de la culture classique dans l'Antiquité tardive (2) Les bibliothèques - VIDEO

Collège de France (Histoire)

Jean-Luc Fournet Collège de France Culture écrite de l'antiquité tardive et papyrologie byzantine Année 2019-2020 Le calame et la croix : la christianisation de l'écrit et le sort de la culture classique dans l'Antiquité tardive (2) Les bibliothèques Le cours de cette année s’attachera à reconstituer les bibliothèques de l’Antiquité tardive pour tenter de redonner chair à leurs lecteurs en creusant le lien qui les rattache à leurs livres. Au-delà des témoignages littéraires souvent mis à contribution, c’est aux restes réels de ces bibliothèques que nous nous intéresserons à travers une approche archéologique de la question : qu’appelle-t-on une bibliothèque ? Quelles sont les bibliothèques que les sources papyrologiques nous permettent de reconstituer ? Qu’ont-elles à nous apprendre sur le profil socio-culturel de leurs lecteurs ? Quel rapport entretiennent livres chrétiens et livres classiques au sein de ces ensembles entre le IVe et le VIIe siècle ? La quête des bibliothèques : mission impossible ? (1) Avant de pouvoir apporter des réponses à ces questions, il faut essayer de comprendre pourquoi la tâche de reconstitution de ces bibliothèques est aussi malaisée et pourquoi elle n’a pas fait l’objet d’une étude systématique jusque-là. La provenance : une donnée souvent manquante ou douteuse. La première difficulté tient à ce qu’une bonne partie des papyrus littéraires ne sont pas sortis de fouilles archéologiques et sont entrés dans les collections sans données relatives à leur provenance. Or, contrairement aux documents, les livres ne contiennent aucune information qui permette de les remettre en contexte (pas de provenance, pas de date, pas de nom du copiste ou du commanditaire). Il n’était pas encore d’usage d’accompagner les livres de colophon ni d’y apposer des ex-libris.
Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Leçon inaugurale - Europa : le mythe comme métaphore - VIDEO

Collège de France (Histoire)

Leçon inaugurale - Europa : le mythe comme métaphore

Collège de France (Histoire)

09 : Histoire mondiale du Louvre - VIDEO

Collège de France (Histoire)

The podcast Collège de France (Histoire) has been added to your home screen.

Jean-Luc Fournet Collège de France Culture écrite de l'antiquité tardive et papyrologie byzantine Année 2019-2020 Le calame et la croix : la christianisation de l'écrit et le sort de la culture classique dans l'Antiquité tardive (2) Les bibliothèques Le cours de cette année s’attachera à reconstituer les bibliothèques de l’Antiquité tardive pour tenter de redonner chair à leurs lecteurs en creusant le lien qui les rattache à leurs livres. Au-delà des témoignages littéraires souvent mis à contribution, c’est aux restes réels de ces bibliothèques que nous nous intéresserons à travers une approche archéologique de la question : qu’appelle-t-on une bibliothèque ? Quelles sont les bibliothèques que les sources papyrologiques nous permettent de reconstituer ? Qu’ont-elles à nous apprendre sur le profil socio-culturel de leurs lecteurs ? Quel rapport entretiennent livres chrétiens et livres classiques au sein de ces ensembles entre le IVe et le VIIe siècle ? La quête des bibliothèques : mission impossible ? (1) Avant de pouvoir apporter des réponses à ces questions, il faut essayer de comprendre pourquoi la tâche de reconstitution de ces bibliothèques est aussi malaisée et pourquoi elle n’a pas fait l’objet d’une étude systématique jusque-là. La provenance : une donnée souvent manquante ou douteuse. La première difficulté tient à ce qu’une bonne partie des papyrus littéraires ne sont pas sortis de fouilles archéologiques et sont entrés dans les collections sans données relatives à leur provenance. Or, contrairement aux documents, les livres ne contiennent aucune information qui permette de les remettre en contexte (pas de provenance, pas de date, pas de nom du copiste ou du commanditaire). Il n’était pas encore d’usage d’accompagner les livres de colophon ni d’y apposer des ex-libris.
Subscribe Install Share
Collège de France (Histoire)

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install