#8 ZEVS - Artiste visuel - Marquer la rue de son empreinte puis se réinventer

OAZARTS des rencontres

0:00
00:58:32
10
10

#8 ZEVS - Artiste visuel - Marquer la rue de son empreinte puis se réinventer

OAZARTS des rencontres

Pour ce 8ème épisode, je reçois ZEVS, un artiste hors du commun. 
Il a grandi dans une famille d’artistes et a fréquenté les ateliers dès son plus jeune âge, lorsque sa famille vient s’installer à Paris, dans le 20ème arrondissement. 
Il fait ses premières armes dans le graffiti sur la petite ceinture où les skinheads faisaient la loi à l’époque. Lors d’une expédition dans un tunnel, il manque de se faire renverser par un RER de la ligne A appelé ZEVS.
Traumatisé, il a failli tout arrêter mais a préféré affronter ses peurs et est retourné dans la rue avec son nouveau surnom. 
Pendant plusieurs années, il casse les codes du graffiti traditionnel avec une pratique urbaine différente, parfois accompagné de Space Invader ou André. ZEVS est un précurseur. Il a inventé le principe de graffiti propre, au karcher, il a « liquidé » les logos des plus grandes entreprises au monde, sans jamais se faire récupérer. A Berlin, il a réalisé le premier kidnapping visuel d’une publicité de 15 mètres de haut, photographiée par David La Chapelle pour la marque de café Lavazza. Pendant 3 ans, il trimballa le modèle découpé dans ses valises, de ville en ville, en demandant une rançon à la marque pour récupérer son égerie. 
 On a parlé des étapes importantes de sa vie, jusqu’à son arrestation à Hong Kong où il s’est fait confisquer son passeport pendant plusieurs semaines, en attendant un procès pour une intervention sur la boutique Armani. 
Il faudra l’intervention de Karl Lagerfeld pour arranger la situation auprès de Giorgio Armani. Son travail est engagé, vecteur de messages aujourd’hui pour la protection de l’environnement. Il prépare une exposition au MAMO de ORA ITO, à Marseille, sur le toit de la Cité Radieuse le Corbusier.
Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

#17 Yaman Okur - Danseur, chorégraphe, photographe - Champion du monde et chorégraphe de Madonna, à l'instinct !

OAZARTS des rencontres

#16 Quentin Deronzier - Artiste visuel, réalisateur- Un imaginaire et une créativité sans limite

OAZARTS des rencontres

#15 Jean-Jacques N'Djoli - Directeur Artistique - S'entourer des siens pour créer des univers uniques

OAZARTS des rencontres

The podcast OAZARTS des rencontres has been added to your home screen.

Pour ce 8ème épisode, je reçois ZEVS, un artiste hors du commun. 
Il a grandi dans une famille d’artistes et a fréquenté les ateliers dès son plus jeune âge, lorsque sa famille vient s’installer à Paris, dans le 20ème arrondissement. 
Il fait ses premières armes dans le graffiti sur la petite ceinture où les skinheads faisaient la loi à l’époque. Lors d’une expédition dans un tunnel, il manque de se faire renverser par un RER de la ligne A appelé ZEVS.
Traumatisé, il a failli tout arrêter mais a préféré affronter ses peurs et est retourné dans la rue avec son nouveau surnom. 
Pendant plusieurs années, il casse les codes du graffiti traditionnel avec une pratique urbaine différente, parfois accompagné de Space Invader ou André. ZEVS est un précurseur. Il a inventé le principe de graffiti propre, au karcher, il a « liquidé » les logos des plus grandes entreprises au monde, sans jamais se faire récupérer. A Berlin, il a réalisé le premier kidnapping visuel d’une publicité de 15 mètres de haut, photographiée par David La Chapelle pour la marque de café Lavazza. Pendant 3 ans, il trimballa le modèle découpé dans ses valises, de ville en ville, en demandant une rançon à la marque pour récupérer son égerie. 
 On a parlé des étapes importantes de sa vie, jusqu’à son arrestation à Hong Kong où il s’est fait confisquer son passeport pendant plusieurs semaines, en attendant un procès pour une intervention sur la boutique Armani. 
Il faudra l’intervention de Karl Lagerfeld pour arranger la situation auprès de Giorgio Armani. Son travail est engagé, vecteur de messages aujourd’hui pour la protection de l’environnement. Il prépare une exposition au MAMO de ORA ITO, à Marseille, sur le toit de la Cité Radieuse le Corbusier.
Subscribe Install Share
OAZARTS des rencontres

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install